Matricule 156 - Union Royale Namur fans : site officiel du club de foot de NAMUR - footeo

L’UR Namur en tenue de gala

1 juillet 2019 - 20:02

Le Standard et Namur ont essayé d’amuser les milliers de supporters venus voir ce gala.


Près de 2 000 spectateurs ont assisté à la rencontre contre le Standard.

Recevoir le Standard de Liège dans ses installations, c’est toujours un grand moment pour un club de football amateur. Un moment que les sympathisants de l’UR Namur FLV ont eu la chance de vivre samedi soir.

Malgré une chaleur accablante, des centaines de spectateurs s’étaient massés à la billetterie pour rejoindre les 1 200 qui avaient acheté leur précieux sésame en prévente, de quoi offrir une sympathique ambiance dans un stade qui avait quelque peu délaissé le jaune et le noir pour se parer de rouge et de blanc.

"Ce n’est pas tous les jours qu’on a l’occasion de voir le Standard, encore moins à Namur. On a donc profité de l’occasion pour venir voir le match en famille", nous confie Frédéric. Un événement qui faisait la fierté de Christophe Graulus, le président du club namurois. "Cela fait près de dix ans que Namur n’avait plus eu droit à une telle rencontre de gala. Les spectateurs ont répondu présents en masse et on a vécu une belle fête du football. Ce fut un plaisir d’affronter une équipe comme le Standard de Liège", confie-t-il.

Sur le terrain, les Namurois, qui n’avaient qu’un seul entraînement dans les jambes, n’ont logiquement pas pu faire le poids face à des Liégeois qui montent en puissance. Le score était de 1-4 à la pause, avec un superbe but de Quentin Gerodez (voir ci contre), pour finalement passer à 1-6 au terme de la rencontre avec une seconde période où le tout jeune Nicolas Bourguet, 17 ans, a pris place entre les perches.
"C’est la seule fois dans ma carrière que j’aurai la chance d’affronter le Standard. C’était un grand moment que j’ai abordé sereinement, sans me prendre la tête, sans appréhension. J’avais envie de profiter du moment car ce n’est pas tous les jours qu’on affronte une grande équipe de D1", explique celui qui est supporter du… Sporting Charleroi.
Et puis le jeune gardien a eu son grand moment, lorsqu’il a détourné le penalty de Goreux. "Mon meilleur ami était derrière le but au moment du penalty. On s’est regardé, on s’est fait un clin d’œil en se disant que j’allais l’arrêter et ce fut le cas. Arrêter un penalty contre le Standard, c’est un souvenir que je garderai gravé à jamais dans ma mémoire."

Comme tous les jeunes spectateurs qui ont ensuite eu l’occasion de partir à la pêche aux selfies et autographes des Rouches.

Sébastien Sterpigny - DH Sports - 1/7/2019

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Arbitre
  • 2 Joueurs
  • 24 Supporters