Matricule 156 - Union Royale Namur fans : site officiel du club de foot de NAMUR - footeo

Les «Merles» lui tiennent à cœur

8 juin 2019 - 10:50

Alex Manigart a l’UR Namur dans le cœur et la peau.

 

Le club centenaire va vivre une nouvelle aventure, soutenu par des inconditionnels dont certains depuis plusieurs générations

Ce qui fait la pérennité du matricule 156, c’est aussi la ferveur d’un groupe de passionnés de l’UR Namur. Si ce noyau dur commence à se renouveler via la Jeune Garde Namuroise, certains fans suivent leur club favori depuis… plus de 60 ans comme Alex Manigart (74 ans), encore présent lors de la dernière présentation du groupe qui abordera bientôt la nouvelle saison au sein de la D.2 amateurs. «Malgré toutes les difficultés subies par le club depuis de nombreuses années, jamais je ne voudrais changer» affirme avec force l’intéressé, nous dévoilant le tatouage de l’UR Namur qu’il porte sur le cœur. «J’ai suivi mon premier match au Stade Soulier à l’âge de 14 ans et depuis, jamais je n’ai abandonné les Merles».

L’intéressé possède notamment de nombreuses photos, principalement de l’époque de Patrick et Michel Mauléon. «Une super équipe et une ambiance magnifique que je n’ai plus jamais retrouvée». Cette période où le président Armand Kaïda faisait la pluie et le, beau temps à l’ombre du CHR. «À l’époque, les gens jouaient surtout pour l’amour du maillot et pas principalement pour l’argent» regrette-t-il. Alex Manigart se souvient de plusieurs joueurs qui l’ont marqué. «Le meilleur que j’ai connu, c’est Laurent Stas de Richelle, un excellent joueur mais aussi un gentleman en dehors du terrain. Biro-Biro me laisse également un tout bon souvenir. Dans les plus anciens, dans les années 60, un attaquant du nom de Jackson Damena m’a impressionné» relate notre interlocuteur.

L’avant-dernière saison, sous l’ère de Pascal Bairamjan restera une des périodes les plus noires dans son esprit. Pour exorciser celle-ci, Alex Manigart a fêté avec joie et dignement le titre conquis par Jean-Claude Baudart et ses troupes. Le caractère un peu moins namurois du noyau cette année ne l’empêchera pas de continuer à soutenir ses favoris. «Le plus important sera d’assurer son maintien et de se stabiliser de manière durable dans cette nouvelle série. Je vois bien l’équipe occuper la colonne de gauche, espère-t-il. Nous devons profiter de cette nouvelle spirale positive» conclut-il avec un nouvel optimisme.

Benoît JADOT - L'Avenir - 8/6/2019

https://www.lavenir.net/cnt/dmf20190607_01345103/les-merles-lui-tiennent-a-coeur

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Arbitre
  • 2 Joueurs
  • 24 Supporters