Matricule 156 - Union Royale Namur fans : site officiel du club de foot de NAMUR - footeo

Ils sont malins, ces «Merles»

18 décembre 2018 - 15:40

Expérimentés et malins, les Namurois ont gommé quinze jours décevants par une prestation appliquée face à Aische.

Tout va décidément bien vite en football. Au bord de l’impuissance, voire de l’abdication, il y a huit jours, Namur a retrouvé le sourire samedi. Non seulement les Merles ont renoué avec la victoire dans le derby face à Aische (3-0), mais ils ont aussi profité de la (première) défaite de Braine pour revenir à six points de la première place. Idéal avant les Fêtes.

Aische a été bousculé

Si tout a fonctionné pour l’Union samedi soir, c’est notamment grâce à l’énorme expérience dont regorge le noyau. Cela s’est vu sur plusieurs phases clés du match: à la demi-heure, sur corner, quand Toussaint, dos au tireur, opérait un bloc (fautif) digne d’un molosse basketteur sur De Ketelaere pour permettre à Bojovic de jouer le ballon de la tête. «On manque de métier et d’expérience, résumait De Ketelaere. C’est typiquement le genre de match qu’on doit pouvoir gagner dans le jeu… mais dont on sort très rarement gagnant à cause de certains détails.»

Isolé devant, Thomas Macalli a dégusté lui aussi. «Entre Bojovic et Vander Cammen, ce n’était vraiment pas évident pour moi. L’arbitre aurait d’ailleurs pu siffler plusieurs fois et il a mal distribué les cartes, glissait l’attaquant aischois. On voit qu’ils ont de l’expérience, qu’ils savent se placer, anticiper, faire la petite poussée aux bons moments, réclamer les rentrées en jeu…»

Altruisme namurois

Au fil des minutes, Aische, bien organisé, a cédé face à l’impact et à l’altruisme des Merles. À l’image de Giresse Mwemwe qui a préféré isoler Rosmolen sur le troisième but alors qu’il aurait pu l’inscrire lui-même. «L’important était de renouer avec la victoire. Elle va nous faire du bien, motivait le médian, qui a pourtant commencé sur le banc au profit de Gerodez. C’est la première fois en dix-sept matches. Je respecte la décision du coach, d’autant qu’elle a été payante.»

C’est ça aussi l’expérience, savoir faire passer les impératifs collectifs avant les intérêts personnels. «La mise au point en semaine a été efficace», a encore dit Mwemwe. Pourvu qu’elle porte encore ses fruits en 2019.

Vincent BLOUARD (avec Benoît JADOT) - L'Avenir - 18/12/2018

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Arbitre
  • 2 Joueurs
  • 23 Supporters