Matricule 156 - Union Royale Namur fans : site officiel du club de foot de NAMUR - footeo

«Namur n’est pas n’importe quel club»

4 décembre 2018 - 15:52

Kanga (ex-Namur) prend le dessus sur le Tournaisien Destrain, en septembre 2018.

À 23 ans, Dorian Kanga a semble-t-il retrouvé le calme à Stockel. Il n’oublie pas sa saison à Namur… Mais il n’a pas fait de cadeau à son ancien club.

Le nom de Dorian Kanga ne vous dit probablement (plus) rien. Ce milieu de terrain de 23 ans a pourtant participé il y a quelques mois à l’une des pires saisons de l’histoire de l’UR Namur, alors au bord de la disparition. Ce dimanche, Kanga, qui joue maintenant à Stockel, a pris plaisir à retrouver Namur… à plus force raison avec une victoire inattendue au bout de nonante minutes pluvieuses (4-0).

Dorian, on est surpris de vous retrouver ici…

À vrai dire, j’ai signé dans les derniers jours du mercato, dans la dernière semaine même, je crois. Pourtant, j’aurais aimé rester à Namur et cela aurait pu se faire. Je ne sais pas trop pourquoi, cela ne s’est pas fait.

Vous étiez prêt à prolonger malgré la saison galère que vous veniez de vivre?

Oui parce que Namur n’est pas n’importe quel club. Je suis encore les résultats, j’ai regardé plusieurs fois des vidéos de l’équipe.

Quels souvenirs vous viennent à l’esprit en évoquant Namur?

Une saison très compliquée, forcément. Des problèmes de paiement et des rumeurs de faillite. Mais je n’oublie pas la ferveur des supporters et je me souviens encore de leur venue à l’entraînement en hiver pour nous soutenir. Ça m’a fait plaisir de les revoir ce dimanche, ils ont encore mis l’ambiance. J’ai aussi gardé quelques contacts avec Steve Pischedda, l’ancien entraîneur.

Ça a l’air plus calme ici à Stockel.

C’est clair (rire). C’est un petit club familial qui a appris sa montée très tardivement (NDLR: le club a terminé 3e en P1 et a été promu suite à la disparition d’un club en Nationale) et n’a pas fait beaucoup de transferts. Tu sais, c’est ma première victoire en championnat avec eux parce que, quand on a gagné la première fois, j’étais blessé. Je reviens de six semaines de blessure.

Ce score de 4-0, c’est un peu fou, non?

Complètement. Si on nous avait dit ça avant le match, on ne l’aurait pas cru, d’autant qu’on était dans une spirale négative. Sur papier, Namur était clairement plus fort. Sur le terrain aussi on a vu qu’ils avaient plus de qualités, mais on a bien concrétisé nos occasions et on a tenu bon défensivement.

Le Namur que vous venez d’affronter est bien différent du groupe que vous avez connu la saison passée.

Totalement. Il n’y a plus aucun joueur, je crois. Cette équipe possède plus d’expérience. Nous, l’an passé, on était très jeune. Individuellement, on était bon; mais collectivement, on manquait de maturité et on ne se trouvait pas. Je reste persuadé que dans un autre contexte, on aurait pu faire quelque chose de nettement mieux, sportivement.

Interview : Vincent BLOUARD - L'Avenir - 4/12/2018

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Arbitre
  • 2 Joueurs
  • 23 Supporters