Matricule 156 - Union Royale Namur fans : site officiel du club de foot de NAMUR - footeo

Kenmogne, le pompier de service

20 novembre 2018 - 14:34

Pas facile de jongler entre le rôle de T2 et celui d’attaquant. Et si finalement, celui qui convenait le mieux à Manu Kenmogne était «pompier de service»?

Quand il monte au jeu, c’est que Namur n’est pas au mieux. Dimanche à Saint-Symphorien, Manu Kenmogne a prouvé qu’il n’avait rien perdu de son sens du but et a offert la victoire aux Merles au bout d’un match bien mal embarqué (1-2).

Manu, vous aimez jouer les pompiers de service on dirait.

C’était moi cette fois (NDLR: ce dimanche) mais c’est parfois un autre. L’important, c’est le collectif et la victoire.

On a quand même le sentiment que votre temps de jeu dépend de la prestation de l’équipe…

On peut dire ça (sourire). C’est vrai que, quand on est mené et qu’il y a le feu (sic), je monte vers l’heure de jeu. Et quand tout va bien, je joue quelques minutes à peine, voire pas du tout (NDLR: 2x il a été titulaire et 4x il n’a pas pris part au jeu). Ma carrière est derrière moi, je n’ai plus rien à prouver ni à gagner donc cela ne me dérange pas de rester nonante minutes en survêtement et d’aider l’équipe autrement qu’en étant sur le terrain.

Comment gérez-vous votre double casquette, joueur et T2?

Ce n’est pas toujours facile, je l’avoue. Surtout vis-à-vis des autres joueurs de l’équipe qui ne sont pas repris ou ceux qui restent sur le banc. C’est un accord pris avec le coach en début de saison et je pense que c’est accepté par le vestiaire.

Namur était à la peine avant ce deuxième but dans les dernières minutes…

On s’attendait à ce genre de match de la part de Saint-Symphorien, avec beaucoup d’impact et d’agressivité positive dans les duels. On éprouve souvent des difficultés contre ce type de jeu, d’autant qu’on n’était pas présent aux deuxièmes ballons. Mais je suis fier qu’on soit parvenu à revenir.

Ce n’est pas la première fois que Namur se fait peur.

Heureusement, on sait réagir (NDLR: il se reprend). Non, non, mais en fait, il faudrait agir plutôt que réagir!

Les conditions n’étaient pas très motivantes non plus avec un petit terrain, du vent, peu de public…

Je tiens justement à remercier nos supporters qui ont fait le déplacement. Ils sont moins nombreux qu’à domicile, c’est normal, mais certains nous suivent partout. C’est typiquement dans ce type de match qu’ils nous aident: ça crie, ça répond, ça s’énerve un peu et cela perturbe les joueurs adverses. On a bien senti sur nos actions de but qu’ils avaient baissé en concentration. Pour tout ça, c’était important de les remercier et de fêter la victoire avec eux comme on le fait chaque fois.

Interview : Vincent BLOUARD - L'Avenir - 20/11/2018

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Arbitre
  • 2 Joueurs
  • 23 Supporters