Matricule 156 - Union Royale Namur fans : site officiel du club de foot de NAMUR - footeo

Une blessure pour Martin, hélas

9 octobre 2018 - 18:59

Martin Hellas au ballon lors du match de Coupe contre Olmen, début août.

Un mois après son retour dans l’équipe, Martin Hellas a rejoint l’hôpital en ambulance ce dimanche. Une belle entaille et huit points de suture.

«Clack!» Rien qu’au bruit, on a eu mal pour Martin Hellas qui, lors d’un dégagement anodin, s’est heurté à la godasse cramponnée tendue bien trop haut d’un adversaire. Le milieu de terrain namurois a rapidement compris que son match s’arrêterait là, après un petit quart d’heure de jeu sur la pelouse de Manage où l’Union Namur a galvaudé deux points ce dimanche après-midi (1-1).

Martin, quelles sont les nouvelles en ce début de semaine?

J’ai huit points de suture au niveau de la malléole. Je sais marcher tant bien que mal et j’ai dû conduire ce matin (NDLR: lisez hier) pour aller travailler mais la nuit a été compliquée malgré les antidouleurs ingurgités hier soir. Et puis mentalement, c’est toujours difficile de quitter un terrain de football sur une civière et de partir en ambulance.

Le verdict médical est, heureusement, rassurant.

Oui et non. Quand je suis arrivé à l’hôpital de Jolimont (NDLR: à La Louvière), il y avait tellement de monde que j’ai dû attendre un bon moment. Ensuite, les médecins n’ont pas jugé nécessaire de faire ni radio ni échographie. J’espère qu’ils savent ce qu’ils font mais je pense que j’irai quand même en passer une de mon côté, par mesure de prudence. Je serai au repos au moins une dizaine de jours, le temps que la plaie cicatrise.

Dès le contact, vous avez senti que votre match était fini?

Oui, très vite. Sur le coup, j’ai eu mal. En enlevant ma chaussette déchirée, on voyait mon os… Une belle grosse entaille. J’espère que ce n’est que de la chaire, rien d’osseux ou de ligamentaire.

C’est d’autant plus regrettable que vous étiez bien entré dans le match.

Oui, je me sentais bien en numéro 10, mon poste de prédilection. Jusqu’ici, j’étais souvent aligné un petit cran en dessous, en «8». Mais ici, j’étais bien, entre les lignes adverses. Mais mon match n’a pas duré longtemps…

Au-delà du partage regrettable pour l’équipe, c’est un nouveau coup d’arrêt pour vous.

Oui, parce que je revenais bien après ma dernière blessure du début de saison. J’étais monté contre Braine, titulaire à Tamines puis monté face à Mons. Ici, j’étais content de recommencer dans le onze de base. Après, c’est dommage d’avoir perdu des points alors qu’on a apparemment eu de grosses occasions en fin de match… C’est du moins ce qu’on m’a raconté puisque je n’y étais plus (sourire).

L'Avenir, 9-10-2018
Interview : Vincent BLOUARD

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Arbitre
  • 2 Joueurs
  • 23 Supporters