Matricule 156 - Union Royale Namur fans : site officiel du club de foot de NAMUR - footeo

D3 amateurs : Les Namurois encore divisés

7 juin 2018 - 16:46

Sauf réclamation, Onhaye (en rouge) et Tamines ne s’affronteront plus la saison prochaine.

Le projet des séries de D3 est sorti. Une fois encore, il «pénalise» les Namurois. Le gros changement, c’est l’inversion d’Aische et Onhaye.

La mauvaise histoire se répète. Parmi les 32 équipes qui vont composer les deux séries de D3 amateurs (9 de Liège, 7 du Hainaut, 6 du Brabant wallon, 5 du Luxembourg et 5 de Namur), seuls les clubs namurois ont été séparés. La position centrale de la province de Namur explique sans doute que ses représentants soient toujours lésés. Mais cela ne fait pas les affaires des clubs, privés de plusieurs derbys (donc de recettes) et de repères (scouting) d’une saison à l’autre.

                Club               
    Province    
    Matricule    
Léopold FC Brabant 5
RFC Tournai Hainaut 26
RCS Braine Brabant 75
UR Namur FLV Namur 156
Stade Brainois Hainaut 343
Jette Brabant 474
Aische Namur 3020
Stockel Brabant 3031
Binche Hainaut 3835
Tamines Namur 3939
Quévy-Mons Hainaut 4194
RJ Wavre Brabant 4549
   Saint-Symphorien   Hainaut 6464
Ganshoren Brabant 7569
Manage Hainaut 8470
Ostiches-Ath    Hainaut      9245  

 

«Aische, club girouette»

Pour André Bertrand, secrétaire à Aische, la pilule est difficile à avaler d’autant qu’il y a deux ans, son club avait déjà été «sacrifié» pour se retrouver seul Namurois parmi les Liégeois et les Luxembourgeois malgré une défense argumentée devant le Comité sportif. «Aucune logique n’est respectée et la subjectivité est de mise, regrette-t-il. Depuis deux ans, on nous répète que notre place est en série B avec les Liégeois et les Luxembourgeois. Or, comme par magie, cette année, Onhaye, qui est pourtant toujours concerné par cette composition également depuis lors, se retrouve miraculeusement plus proche que nous de Liège et du Luxembourg… Un nouvel atlas est-il sorti? À Aische, nous avons le sentiment d’être le club «girouette» par excellence aux yeux de la Fédération puisqu’on le place, en fonction des besoins de celle-ci, impunément d’un côté à l’autre…»

À l’instar de Lionel Brouwaeys (voir ci-dessous), André Bertrand estime qu’il était pourtant très simple de laisser toutes les provinces unies en associant Hainaut et Liège d’un côté; Brabant-Namur-Luxembourg de l’autre. «Cela aurait permis à tout un chacun de garder l’entièreté de ses derbys provinciaux, glisse le CQ. D’autant plus que c’est possible réglementairement puisqu’il faut deux provinces au minimum pour constituer une série au lieu de trois comme c’était le cas en Promotion. Et qu’on ne parle pas des kilomètres. Il y a deux ans, quand on a réclamé, on m’a répondu qu’on ne tenait pas compte des distances.»

À Aische comme à Onhaye, l’heure est donc à la réflexion. Les clubs ont jusqu’au 11 juin pour contester cette proposition. «On doit discuter entre nous pour voir si on introduit une réclamation, confirme le CQ onhaytois, Stéphane François. Il y a à boire et à manger. En série A, les installations sont souvent meilleures et on constate qu’il y a moins de remises durant l’hiver. Et puis le coach connaît bien tous nos adversaires. Mais pourquoi ne pas une fois aller voir ailleurs?»

Aische et Onhaye ont pris contact. On verra dans les prochains jours s’ils décident de changer. Mais une chose est sûre, les cinq équipes namuroises ne seront pas dans la même série. Regrettable, comme d’habitude finalement.

L'Avenir, 7/6/2018

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Arbitre
  • 2 Joueurs
  • 21 Supporters