Matricule 156 - Union Royale Namur fans : site officiel du club de foot de NAMUR - footeo

Les jeunes Merles mis en lumière

19 avril 2018 - 19:16

De g. à d.: M. André, M. Makuanga, A. Simon, R. Benothman, M. Delvaux, E. Mauleon, C. Hengen.

La nouvelle direction n’oubliera pas les jeunes U17 qui ont contribué à aider le club à terminer la saison sans déclarer forfait.

Au fil du détricotage progressif du noyau suite à des défections et abandons volontaires, les anciens dirigeants n’ont pas eu d’autre choix que de puiser dans le noyau des U17 Interprovinciaux pour pouvoir poursuivre la compétition. Un pari à double tranchant mais qui, au final, s’avère positif tant pour les jeunes joueurs que pour le futur du club. «C’est plutôt une chance pour eux de pouvoir profiter de ce concours de circonstances pour accélérer leur post-formation en montrant leurs qualités», estime Jean-Christophe Delvaux, l’entraîneur-adjoint de l’équipe première et coach principal des U17.

Ces gamins, l’Hesbignon les connaît très bien puisqu’il les entraîne depuis trois ans. «Cette intégration avait déjà débuté sous l’ère Steve Pischedda (NDLR: l’ancien T1) avant de se poursuivre par la suite avec Zoran Bojovic.» Un fameux défi pour cette jeune troupe attachante qui déploie beaucoup d’efforts pour l’amour du maillot. Malgré leur jeune âge, ce sont des véritables clubmen qui ont à cœur de défendre le blason namurois. Et tous ceux qui ont foulé au moins une fois la pelouse avec le noyau A n’ont pas démérité.

«C’est un peu plus compliqué que dans des conditions normales. Mais, j’insiste beaucoup sur la vitesse d’exécution pour s’adapter au rythme plus élevé de la D3 amateurs», précise Jean-Christophe Delvaux.

Quel rôle à l’«URN-FLV»?

Cela prouve que, malgré tout, le centre de formation Patrick Mauléon comporte encore quelques petits joyaux à polir pour l’avenir. Parmi ceux-ci, le jeune gardien Maxim André (17 ans) a effectué ses grands débuts contre Huy samedi soir. «Je remercie ‘‘JC’’, mon coach, d’être venu me chercher en Régionaux à Fosses, entame celui-ci. J’ai bien progressé comme avec mon ancien entraîneur Merje Mutombo.»

À son arrivée, Manory Delferière (ancien entraîneur des gardiens) l’a pris sous son aile et Maxim a aussi bénéficié des belles compétences de l’Académie Philippe Vande Walle basée à Meux. Zoran Bojovic pourrait bien le laisser dans les buts pour les deux derniers matches de championnat. «J’espère pouvoir encore progresser», ajoute Maxim André, intéressé de prendre part au nouveau projet «URN-FLV» en cours de construction. Et ce, même s’il est toujours en lice après un test réalisé à Toulouse (France) où il a été retenu dans les 25 derniers sur 5 000 postulants (gardiens et joueurs de champ). La question à se poser n’est-elle pas: qu’adviendra-t-il des jeunes pousses namuroises la saison prochaine vu que les repreneurs annoncent une équipe ambitieuse où l’expérience sera primordiale?

Mais, tant Jean-Christophe Delvaux que la nouvelle direction générale sont unanimes: ils seront bien intégrés dans la seconde formation en devenir (en P1 ou P2?). Voilà déjà une partie de la touche namuroise assurée.

L'Avenir, 19-4-2018

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Arbitre
  • 2 Joueurs
  • 23 Supporters