Matricule 156 - Union Royale Namur fans : site officiel du club de foot de NAMUR - footeo

Namur: l’union, pour faire la force ?

5 avril 2018 - 19:32

Le projet que nous vous annoncions hier se confirme. Fosses et l’UR Namur s’apprêtent à fusionner. Les Merles actuels seront vus ce soir.

Secrètement, l’idée trottait dans la tête de Christophe Graulus depuis des mois. Il est un homme ambitieux or, à Fosses, son club, ses plus grands souhaits se retrouvent un peu bridés, cloîtrés. Du coup, il a songé à Namur. Ça tombe bien puisque le club cherchait un (énième) nouveau souffle depuis que les discussions avec les potentiels mais mystérieux repreneurs franco-allemands avaient capoté la semaine dernière.

«Union Royale Namur FLV»

Concrètement, à l’heure actuelle, le projet de Christophe Graulus semble en bonne voie même si, selon lui, «rien n’est fait.» Il ne veut ni donner de faux espoirs aux fans namurois, ni inquiéter les membres de Fosses mais donnera un point presse ce jeudi.

L’idée, on y vient, est d’opérer une fusion entre l’UR Namur (15e en D3) et le Racing FC Fosses (1er en P1). Les manœuvres ont déjà été entamées et les réunions se multiplient, notamment entre Lucien Roméo, le patron actuel du club, et Christophe Graulus. Les deux hommes se connaissent et travaillent dans le milieu de la télécommunication. Autre lien entre eux: Jean-Claude Baudart, l’ancien président de l’Union Royale et actuel entraîneur de Fosses.

Si les paperasses juridico-financières se règlent – il voyait encore ses avocats hier -, il est prévu que le matricule de cette nouvelle entité reste le 156, celui de Namur, si précieux aux yeux des supporters. Le nom définitif n’est pas encore acté mais une ébauche a filtré: «Union Royale Namur FLV» (le FLV pour Fosses-la-Ville). Le maillot ne serait pas décoloré et resterait noir et jaune. Les matches à domicile se joueraient aux Bas-Prés. L’équipe première serait coachée par Jean-Claude Baudart et évoluerait en D3 amateurs grâce à la très probable montée de Fosses, cette saison. Les Chinels comptent cinq points d’avance à quatre matches de la fin. Au niveau des jeunes, les équipes seraient réparties sur les deux sites, Fosses, comme Mascaux disposant d’un synthétique.

Coach oui, dirigeant non

«L’idée n’est pas mal, estime Baudart. Si je pouvais ramener un peu de plaisir aux supporters de Namur en tant qu’entraîneur, j’en serais ravi. Je pense que je pourrais faire venir des joueurs et qu’eux seraient fiers de jouer pour le club. Mais il est impensable que je revienne comme dirigeant. Je ne veux pas en entendre parler.»

Tout le monde est content?

Dans les faits, il ne semble pas y avoir de gros obstacles à cette fusion – à ne pas confondre avec une absorption – même s’il y a bien sûr des dettes à éponger. Si elle a déjà soulevé des critiques et des réserves, cette fusion enlèverait une fameuse épine dans le pied de la Fédération et de l’ACFF par rapport au jugement de la Commission de contrôle qui ne s’est toujours pas positionné clairement sur la sanction à infliger à Namur suite à sa cession de patrimoine jugée fautive.

Finalement, tout le monde pourrait s’y retrouver. Les joueurs actuels, eux, seront vus par les dirigeants ce soir à Namur.

«Je vais signer le papier ce jeudi. Le projet est tentant»

L’ancien capitaine des Merles va quitter Solières. Il va signer à Namur aujourd’hui.

Xavier Toussaint (27 ans), pourquoi n’avez-vous pas prolongé à Solières?

J’ai eu plusieurs entrevues avec les dirigeants mais on n’a pas trouvé d’accord. Ce matin (NDLR: lisez hier), j’ai donc annoncé à l’entraîneur que je ne resterais pas (NDLR: il disputait sa première saison là-bas).

Le lien est vite fait vers l’UR Namur…

On a trouvé un accord et je vais signer le papier ce jeudi. Le projet est tentant.

Mais est-ce bien à Namur ou à Fosses? Il y a de quoi s’y perdre avec la prochaine fusion…

À la base, je voulais signer à Fosses mais, avec ce projet de fusion, c’est donc pour évoluer à Namur. Selon Christophe Graulus et Jean-Claude Baudart, qui m’ont parlé du projet et dont je connais l’ambition, tout sera réglé prochainement. C’est une question de jours. Donc ce sera normalement à Namur en D3 la saison prochaine, avec une belle équipe.

Est-ce que cela a été un argument supplémentaire à vos yeux?

Ah oui, évidemment. La cerise sur le gâteau. J’ai été formé à Namur, j’y ai porté le brassard de capitaine, j’y ai tout connu. Et puis dans l’équipe actuelle de Fosses, j’ai d’excellents amis comme Fred Rosmolen, Ronny Bukasa, Abdou Boukamir, Jordan Tonnet, avec qui j’ai déjà joué.

L'Avenir, 5 avril 2018

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Arbitre
  • 2 Joueurs
  • 23 Supporters