Matricule 156 - Union Royale Namur fans : site officiel du club de foot de NAMUR - footeo

UR Namur : un accord, à défaut de précisions

1 février 2018 - 17:47

L'atmosphère autour de la reprise de l’UR Namur paraît tellement burlesque qu’elle suscite la méfiance. Mais cela se précise… un peu.

En nous annonçant la «passation définitive» pour le 1er avril, on pourrait presque croire à une blague, un vulgaire poisson d’avril. Pourtant, hier en début d’après-midi, dans un nouveau communiqué laconique, l’UR a clamé «qu’un accord est intervenu pour la reprise du club par le groupe allemand.»

Premier étonnement. Jusqu’il y a peu, il était toujours question de repreneurs franco-allemands. Exit les Français? «Disons que c’est la société allemande qui va chapeauter tout ça, commente Bertrand Lebrun. Concernant le repreneur, oui, on parle toujours bien d’une multinationale.» On attend de voir.

Tout comme on se demande bien pourquoi ils continuent de se faire mousser et refusent de révéler leur identité puisqu’un accord avec Lucien Roméo, le patron sortant, a semble-t-il été trouvé. Sur cet aspect-là aussi le président Bertrand Lebrun ne se permet qu’un très léger commentaire: «Y a-t-il eu un arrangement financier avec Mr Roméo? Je n’entrerai pas dans les détails mais on est dans cette logique-là.»

Un timing déjà contradictoire

Autre étonnement. Les quelques lignes publiées hier paraissent contradictoires dans leur timing. Elles disent d’abord que «à dater de ce jour, l’administration générale et sportive du club sera prise en charge par ce même groupe (NDLR: les repreneurs allemands, donc).» Avant de dire ceci: «la direction actuelle assurera la transition jusqu’à la passation définitive prévue pour le 1er avril 2018.» Qui va donc gérer le club d’ici le mois d’avril?

Du côté de la Ville, on assure ne pas en savoir beaucoup plus. Seule «information» du côté de l’échevinat des Sports, c’est toujours Bertrand Lebrun qui est renseigné comme étant la personne de contact pour le club.

Évocation: Namur n’a pas eu gain de cause

Énième épine dans le pied. Si les repreneurs ont promis aux joueurs et au staff de les défrayer, ces mystérieux sauveurs du matricule 156 n’échapperont pas non plus aux dettes du passé. Sans surprise, le club a perdu en évocation dans les dossiers Pascal Bairamjan et Jean Mathieu. Et 36 000€ sont donc toujours dus aux anciens affiliés.

Enfin, le communiqué précise qu’en février «le groupe tiendra une communication officielle où l’ensemble du projet et les repreneurs seront présentés» et que «d’autres communications suivront très prochainement.»

En espérant qu’elles soient plus sérieuses et précises que celles servies jusqu’ici. Il en va de la survie des Merles.

Joueurs payés, renforts envisagés

Si la communication des repreneurs allemands reste floue, leur intention d’aider l’UR Namur est réelle. Ce mercredi soir, les joueurs et le staff sportif avaient rendez-vous au stade.

Et chose promise chose due. Comme convenu, ils ont quitté les Bas-Prés avec l’enveloppe contenant leurs défraiements attendus depuis de longues semaines. « J’ai dû vite partir pour mes cours d’entraîneurs mais en principe, tout le monde a reçu ce qu’on avait promis», précise le coach Steve Pischeda.

Yasin El Badri confirme: «Tout est en ordre. Mais je n’ai pas vu tous les joueurs, je ne peux donc pas vous dire si tout le monde continuera ». Car cela reste une hypothèse au sein d’un vestiaire au bord de la rupture: désormais payés, certains pourraient abandonner le navire, lassés de se faire ridiculiser chaque week-end.

À moins que Namur ne réussisse in extremis à se renforcer. C’est en tout cas le souhait des repreneurs qui ont demandé à Bertrand Lebrun de veiller tard hier soir pour pouvoir encoder un ou deux transferts avant minuit et la date limite du mercato hivernal. À l’heure de boucler cette édition, on ne savait pas encore si Namur avait réussi son pari. La consigne était de toute façon de ne pas communiquer sur le nom des joueurs tant que rien n’était signé. Des joueurs libres, transférables hors période des transferts, sont également dans le collimateur des repreneurs.

L'Avenir Namur, 1/2/2018

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Arbitre
  • 2 Joueurs
  • 23 Supporters