Matricule 156 - Union Royale Namur fans : site officiel du club de foot de NAMUR - footeo

Ça discute pas mal à Namur

26 juillet 2017 - 16:17

Sandro Bassani (ici tout à droite) devrait être présenté début août à son retour de l’étranger

L’organigramme de l’UR va s’étoffer et la présidence pourrait changer. Avant les retours de vacances et les officialisations, on a voulu en savoir plus.

À force de reconnaître qu’il souhaite opérer «un pas de côté», le président Bertrand Lebrun risque de s’éloigner un tantinet de l’épicentre décisionnel de l’UR Namur. Choix délibéré ou non, pas sûr que cela le dérange tant que ça. Et on peut le comprendre tant le rôle qu’il a courageusement accepté d’endosser depuis bientôt quatre ans s’avère énergivore. Président, correspondant qualifié, délégué, relais avec le groupe, dossier de la cession de patrimoine… Lebrun a été mis à toutes les sauces et souvent en première ligne.

Pour l’instant, pas de commentaire de sa part. Tout juste l’annonce d’une conférence de presse la semaine prochaine pour confirmer la présentation du nouvel organigramme. Dans celui-ci, que l’on sait changeant et renforcé, notamment suite à l’accord trouvé avec Saint-Trond, rien ne dit que Bertrand Lebrun sera toujours président. «Je ne souhaite plus tout gérer tout seul comme avant, dit-il simplement. Namur a un projet et doit continuer à se structurer.» Il n’est cependant pas question qu’il quitte le club.

Bassani, avant Spago?

Le timing de la prochaine communication a son importance. Et sa logique. Il correspond en fait au retour en Belgique de plusieurs personnes censées intégrer la hiérarchie. Une en particulier, actuellement à l’étranger: Sandro Bassani. L’homme, ancien gardien à Charleroi, en connaît un rayon dans le monde du football – et du futsal où il a tissé des liens forts avec l’actuel entraîneur Steve Pischedda. Namurois d’adoption, Bassani partage la tête de la société BabyKid qui compte dix-huit magasins et une centaine d’employés environ en Belgique.

Présent lors de la reprise des entraînements à Jambes mi-juillet (voir photo), il est sur le point de devenir «directeur général» du club. Un poste nouveau et des fonctions qui, à première vue, ressemblent fort à celles prises en charge par Lebrun. De là à songer à son remplacement? Pas sûr. Pas impossible non plus. La rumeur trouve échos depuis plusieurs jours. D’autres chuchotements insistants indiquent l’arrivée dans l’organigramme d’Hugues Spago. Ancien joueur, il est une bonne connaissance de Lucien Roméo.

Dans l’attente d’officialisations, on remarque que Namur semble s’organiser davantage. L’idée est de placer un homme par secteur (communication, sportif, école de jeunes, administratif…) pour éviter que se prolonge l’imbroglio habituel.

Une prolongation, deux absences

Lundi soir à Mascaux, les Merles ont effectué quarante-cinq minutes de course avant une opposition sur demi-terrain, quelques exercices de renforcement musculaire et de centres. Légèrement diminué, Jérôme Lambert s’est contenté de trottiner. Parmi les nouvelles têtes: deux tests. L’entraîneur Steve Pischedda devrait donner sa décision les concernant après le match amical de jeudi contre Spy.
Lundi toujours, un k-way rouge tranchait avec les équipements noirs reçus – en partie – récemment par les Namurois. Il s’agissait de Loïc Thomas. Le défenseur, pisté notamment par Spy, a finalement prolongé à l’UR Namur. Un fameux ouf de soulagement pour le coach qui sent son secteur défensif perfectible. Expérimenté et polyvalent, Thomas va devoir s’ériger en patron de la défense.

Où sont les Spirous?

Sous les ordres de Manory Delferrière, seulement deux gardiens ont travaillé: Andrea Scianguetta et Quentin Deboschère. Les deux laissent présager de bonnes choses et une saine concurrence. Aucune trace, par contre, de David Decoux. L’ancien Spirou aurait été coincé par un problème de voiture à l’étranger et son retour postposé. Il était pourtant attendu début de semaine à Namur mais n’a toujours pas donné signe de vie.
Même regret pour Junior Anzolo, défenseur en provenance de Spy. Hier, on est directement tombé sur leur messagerie vocale.

Les Namurois se sont entraînés hier soir aux Bas-Prés avant l’amical de jeudi et le premier tour de la Coupe de Belgique, dimanche à 16h à domicile, contre Pontisse.

L'Avenir, 26/7/2017, Vincent Blouard

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 2 Joueurs
  • 21 Supporters