Romeo rime avec Lardot

11 avril 2017 - 17:12

Comme tout le monde, Lucien Romeo entend aussi beaucoup de bruit quant à l’avenir de l’UR Namur, comme ce rachat de matricule par le RCCF. « J’ai été mis en contact avec quelqu’un de Couillet, c’est vrai, mais pour reprendre l’école des jeunes du club, jamais l’équipe première.

Une des solutions pour sauver leur école des jeunes était de jouer avec notre matricule. Mais nous en sommes restés là. Nous concernant, on a rentré le dossier de cession à l’Union belge et on attend.

Pour le Carolo, Namur alignera bien une équipe première la saison prochaine. « Jusqu’à nouvel ordre, ce sera en P1 avec un tout autre budget, C’est fini pour moi de mettre 150 000 € tous les ans. Je cherche toujours des appuis sur Namur car j’en ai assez de financer l’équipe tout seul et de voir qu’on fait n’importe quoi. C’est un peu l’anarchie, il n’y a aucun contrôle des caisses.

Cet appui, ce n’est plus un secret, s’appelle José Lardot, l’ancien mécène de Solières et de Ciney. « Il veut bien m’aider mais j’attends les comptes précis pour lui présenter et en discuter avec lui, ajoute Lucien Romeo finalement parti pour… rester. Il sera ensuite temps de construire un staff. Mais là encore, rien n’est fait.

L'Avenir, 11/4/2017

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Joueur
  • 19 Supporters