Namur pas encore en P1

10 janvier 2017 - 19:55

Les Merles de Simon Sias restent sur cinq matches sans défaite

Depuis la défaite face à Châtelet, le leader, les Merles enchaînent les résultats positifs. Ils l’ont encore confirmé à Walhain.

Un 9/15 qui leur permet de rêver du maintien alors qu’ils semblaient largués il y a quelques semaines encore. Un maintien toutefois relatif puisqu’il est d’ores et déjà écrit que les Namurois descendront d’une division au terme de la saison. Suite à la liquidation judiciaire du club, sa cession de patrimoine sera sujette à sanction. «On ne se fait pas d’illusion, confirme le président Lebrun. On va multiplier les réunions ces prochains jours en attendant la réponse officielle de la Fédération. Mais on ne se battra évidemment pas pour avoir gain de cause comme lors de notre précédente cession, volontaire cette fois-là. Ici, on acceptera la sanction mais on va toute préparer pour ne pas que les problèmes ressurgissent six mois après. »

En D3 amateurs ou en P1, Namur aimerait repartir sur de nouvelles bases, plus namuroises. «C’est pourquoi nous y travaillons déjà maintenant, ajoute le président. Mais tant que nous ne sommes pas fixés sportivement, c’est difficile de déjà construire. On avance progressivement, à tous les niveaux du club. On sait qu’on descendra mais on va tout faire pour bien terminer la saison avec le groupe en place.» Pas question, donc, de voir arriver du «renfort» au mercato? «Non, enchaîne, Salvatore Sias. On a effectué quelques tests, notamment avec des attaquants de CFA. Mais rien de concluant. Sauf énorme surprise, on fera confiance à la ligne d’attaque actuelle. On a parlé avec le groupe et il est solidaire, bien décidé à s’en sortir.» Namur n’est donc pas encore en P1, comme il l’a démontré sur le terrain compliqué de Walhain (0-0).

L'Avenir, 10/1/2017

 

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Joueur
  • 18 Supporters