Les « Merles » battent de l’aile

13 octobre 2015 - 15:36

Serait-ce physiquement que Namur a laissé filer le derby contre Loyers (2-3), en deuxième mi-temps, samedi soir, après avoir mené 2-0 ?

On peut légitimement se poser la question dès le moment où on liste les bobos des Merles. En l’absence de Gueye, blessé, c’est Hadim, de retour de blessure, qui a pris place dans l’axe de la défense. «J’ai les jambes bien lourdes. Ce n’était pas facile mais je pense avoir fait le boulot», confiait-il au coup de sifflet final. Au back gauche, Keyen a été bon. Il est lui aussi passé par la case infirmerie en début de saison. À ses côtés, Mobitang possède une expérience intéressante mais ne semble toujours pas au point physiquement. Et cela s’est ressenti sur la durée du match…

D’autres joueurs sont ennuyés par des pépins physiques çà et là comme Chemailli et Izerghouf. «Ce n’est pas étonnant, ils n’ont pratiquement pas joué la saison dernière et ils sont arrivés ici en manque de rythme, à court de condition», explique l’entraîneur Pascal Bairamjan. Becker est également sorti, touché au genou.

Comme la charge de travail a été importante depuis la préparation, malgré des programmes différenciés selon les profils, le contrecoup semble leur tomber dessus… Une sorte de bombe à retardement qui peut également justifier, en partie, la très lente mise en route des Namurois. «Il y avait zéro rythme, zéro duel gagné, c’était mauvais, tout simplement, résume Pascal Bairamjan. Même au niveau de l’envie, c’était le jour et la nuit par rapport à la semaine dernière où on a arraché un point à Arlon.»

Les Merles devront panser les plaies en semaine pour éviter de perdre des plumes à Longlier, l’autre équipe, avec l’UR, à tenir une différence de but… nulle.

 - http://www.lavenir.net/cnt/DMF20151012_00718489?pid=2393743 - 13/10/2015

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Joueur
  • 18 Supporters